Chargement...

‼️ COVID-19 _ ALERTE A L’ATTENTION DE TOUS LES PROFESSIONNELS DE L’IMAGE ‼️

Évènements
‼️ COVID-19 _ ALERTE A L’ATTENTION DE TOUS LES PROFESSIONNELS DE L’IMAGE ‼️

‼️ COVID-19 _ ALERTE A L’ATTENTION DE TOUS LES PROFESSIONNELS DE L’IMAGE ‼️

‼️ COVID-19 _ ALERTE A L’ATTENTION DE TOUS LES PROFESSIONNELS DE L’IMAGE ‼️


Ces derniers jours, depuis l’annonce gouvernementale du passage à un stade de CONFINEMENT STRICT, nous voyons se multiplier les questionnements sur le fait de pouvoir continuer ou non à pratiquer notre activité professionnelle, et dans quel cadre le faire. Les photographes et vidéastes se demandent notamment si il est possible de continuer les prises de vue pouvant être réalisées sans proximité physique et/ou en extérieur et/ou dans le respect des consignes d’hygiène exigées.

La réponse devrait pourtant être évidente.
LES MÉTIERS DE L’IMAGE NE SONT EN AUCUNE FAÇON INDISPENSABLES AU BON FONCTIONNEMENT DU PAYS.

“𝐽'𝑖𝑛𝑣𝑖𝑡𝑒 𝑡𝑜𝑢𝑠 𝑙𝑒𝑠 𝑠𝑎𝑙𝑎𝑟𝑖𝑒́𝑠 𝑑𝑜𝑛𝑡 𝑙𝑒𝑠 𝑎𝑐𝑡𝑖𝑣𝑖𝑡𝑒́𝑠 𝑠𝑜𝑛𝑡 𝐼𝑁𝐷𝐼𝑆𝑃𝐸𝑁𝑆𝐴𝐵𝐿𝐸𝑆 𝑎𝑢 𝑏𝑜𝑛 𝑓𝑜𝑛𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛𝑛𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑢 𝑝𝑎𝑦𝑠, 𝑎̀ 𝑠𝑒 𝑟𝑒𝑛𝑑𝑟𝑒 𝑠𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑢𝑟 𝑙𝑖𝑒𝑢 𝑑𝑒 𝑡𝑟𝑎𝑣𝑎𝑖𝑙” Bruno Le Maire, ministre de l’économie, sur BFM Business.

👉 A l’exception des photographes/vidéastes qui travaillent en lien avec les médias et la continuité de l’information, 𝗮𝘂𝗰𝘂𝗻𝗲 𝗽𝗿𝗲𝘀𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗽𝗵𝗼𝘁𝗼𝗴𝗿𝗮𝗽𝗵𝗶𝗾𝘂𝗲 𝗻’𝗲𝘀𝘁 𝗶𝗻𝗱𝗶𝘀𝗽𝗲𝗻𝘀𝗮𝗯𝗹𝗲 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗰𝗲 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗲𝘅𝘁𝗲 𝗱𝗲 𝗰𝗿𝗶𝘀𝗲. Que ce soit des prises de vue en intérieur (immobilier, packshot sur site...), en extérieur (architecture, chantier...), et évidemment toute prestation en lien direct avec des clients ou modèles (studio, domicile ou extérieur), elles n’ont aucun caractère d’urgence et peuvent être reportées.

👉 Nous l’avons dit, nous le répétons: il est demandé à tous les artisans de l’image de suspendre la part de leur activité les obligeant à se déplacer, et à s’organiser au maximum pour 𝗽𝗼𝘂𝗿𝘀𝘂𝗶𝘃𝗿𝗲 𝗹𝗲𝘂𝗿 𝗮𝗰𝘁𝗶𝘃𝗶𝘁𝗲́ 𝗽𝗿𝗼𝗳𝗲𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻𝗻𝗲𝗹𝗹𝗲 𝗗𝗘𝗣𝗨𝗜𝗦 𝗟𝗘𝗨𝗥 𝗗𝗢𝗠𝗜𝗖𝗜𝗟𝗘, sans rencontre physique avec des clients ou modèles ET sans déplacement superflu. Même les allez-retours à vos boutiques/studio/bureaux, s’ils ne sont pas à proximité immédiate de vos domiciles, doivent être évités au maximum.

Nous comprenons les professionnels qui sont inquiets pour la survie de leur entreprise ou qui se demandent simplement comment subvenir à leurs besoins dans les semaines à venir. Nous comprenons qu’ils souhaiteraient conserver certains de leurs contrats pour avoir un minimum de rentrées d’argent. Nous sommes tous inquiets. La situation est compliquée, nous en sommes conscients. La FFPMI, tout comme les autres organisations professionnelles, travaille activement pour trouver des solutions et faire en sorte que les aides gouvernementales soient appliquées rapidement. Nous publierons très prochainement une communication à ce sujet.

Mais concernant le fait de poursuivre nos activités nécessitant des déplacements ou une interaction physique directe, il ne devrait pas y avoir débat.

Beaucoup de métiers sont indispensables à la continuité du service public et au maintien de nos besoins vitaux de base (Alimentaire - Santé - Énergie - Logistique et transport - Telecom, communication et banques). C'est à eux, et à eux seuls, que s'adressent les messages du gouvernement expliquant les autorisations de déplacements et les mesures d'hygiène à mettre en place, afin qu’ils puissent continuer à travailler, tout en participant à l'effort de gestion de l'épidémie.

👉 A l’heure où beaucoup de salariés sont dans l’obligation d’aller travailler pour les besoins de la collectivité, alors qu’ils préféreraient pouvoir se confiner eux aussi pour protéger leur santé et celle de leurs proches, les photographes et vidéastes (comme tous les entrepreneurs dont l’activité n’est pas indispensable) doivent prendre conscience de l’urgence de la situation et SE CONFINER CHEZ EUX.

⚠️ 𝗟𝗮 𝗙𝗙𝗣𝗠𝗜 𝘁𝗶𝗿𝗲 𝘂𝗻 𝘀𝗶𝗴𝗻𝗮𝗹 𝗱’𝗮𝗹𝗮𝗿𝗺𝗲 𝗲𝘁 𝗽𝗿𝗲𝗻𝗱 𝗽𝗼𝘀𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗿𝗲𝘀𝗽𝗼𝗻𝘀𝗮𝗯𝗶𝗹𝗶𝘀𝗲𝗿 𝗹𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗳𝗲𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻𝗻𝗲𝗹𝘀 𝗱𝗲 𝗹’𝗶𝗺𝗮𝗴𝗲. 𝗘𝘁 𝗲𝗹𝗹𝗲 𝗲𝗻𝗰𝗼𝘂𝗿𝗮𝗴𝗲 𝗹𝗲𝘀 𝗮𝘂𝘁𝗿𝗲𝘀 𝗼𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝘀𝗺𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗳𝗲𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻𝗻𝗲𝗹𝘀 𝗮̀ 𝗲𝗻 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗮𝘂𝘁𝗮𝗻𝘁 𝗮𝘂𝗽𝗿𝗲̀𝘀 𝗱𝗲 𝗹𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗮𝗱𝗵𝗲́𝗿𝗲𝗻𝘁𝘀. ⚠️

LES MÉTIERS DE L’IMAGE NE SONT EN AUCUNE FAÇON INDISPENSABLES AU BON FONCTIONNEMENT DU PAYS.

“𝐿𝑒 𝑐𝑜𝑛𝑓𝑖𝑛𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑖𝑙 𝑓𝑎𝑢𝑡 𝑙’𝑎𝑑𝑜𝑝𝑡𝑒𝑟 𝑑𝑒 𝑚𝑎𝑛𝑖𝑒̀𝑟𝑒 𝑒𝑥𝑡𝑟𝑒̂𝑚𝑒, 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑟𝑎𝑑𝑖𝑐𝑎𝑙, 𝑖𝑙 𝑓𝑎𝑢𝑡 𝑒̂𝑡𝑟𝑒 𝑒𝑥𝑡𝑟𝑒̂𝑚𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑠𝑡𝑟𝑖𝑐𝑡 𝑙𝑎̀-𝑑𝑒𝑠𝑠𝑢𝑠 (...) 𝑆𝑜𝑦𝑒𝑧 𝑐𝑖𝑣𝑖𝑞𝑢𝑒! 𝑆𝑖 𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑟𝑒𝑠𝑝𝑒𝑐𝑡𝑒𝑧 𝑙’ℎ𝑜̂𝑝𝑖𝑡𝑎𝑙, 𝑠𝑖 𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑟𝑒𝑠𝑝𝑒𝑐𝑡𝑒𝑧 𝑙𝑒𝑠 𝑠𝑜𝑖𝑔𝑛𝑎𝑛𝑡𝑠, 𝑠𝑖 𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑟𝑒𝑠𝑝𝑒𝑐𝑡𝑒𝑧 𝑣𝑜𝑡𝑟𝑒 𝑝𝑎𝑦𝑠, 𝑟𝑒𝑠𝑡𝑒𝑧 𝑐ℎ𝑒𝑧 𝑣𝑜𝑢𝑠!” Pr. Eric Maury, Président de la Société de réanimation (SRLF), Médecin en réanimation intensive à l’hôpital de Saint Antoine à Paris.

Prendre des mesures d'hygiène adaptées et éviter de croiser du monde n'est PLUS suffisant, il faut restreindre TOUS nos déplacements au strict nécessaire, refuser tout contact avec la clientèle, fermer nos commerces, mettre nos salariés en télétravail ou en chômage partiel et RESTER CHEZ SOI. Nous avons écrit un article détaillé à ce propos que vous pouvez consulter ici https://metiersdelimage.fr/evenements/covid-19

‼️ Il y aura 2 catégories de personnes dans la gestion de cette crise:
- Ceux qui seront SOLIDAIRES et auront agi pour freiner l'épidémie;
- Et ceux qui, au contraire, porteront la responsabilité de favoriser sa propagation et d'aggraver la crise sanitaire et économique, en ne prenant pas suffisamment au sérieux les recommandations gouvernementales et médicales.

‼️ Vos actions auront des conséquences.
𝗡𝗼𝘂𝘀 𝘀𝗼𝗺𝗺𝗲𝘀 𝗰𝗼𝗻𝘃𝗮𝗶𝗻𝗰𝘂𝘀 𝗾𝘂’𝗶𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝗻𝗲́𝗰𝗲𝘀𝘀𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗱𝗲 𝗿𝗲́𝗮𝗹𝗶𝘀𝗲𝗿 𝘂𝗻 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗰𝗼𝗺𝗽𝗹𝗲𝘁.

LES MÉTIERS DE L’IMAGE NE SONT EN AUCUNE FAÇON INDISPENSABLES AU BON FONCTIONNEMENT DU PAYS.

Profitez-en pour vous recentrer sur l’essentiel, prenez soin de vous et restez chez vous.