Témoignage de Martin Morel, Master QEP juin 2024

Interviews

DERNIERE MINUTE

Concours immersion/s : inscription gratuite

06/2024 — En savoir plus

Vidéaste de France 2024 : les résultats sont publiés

03/2024 — En savoir plus
Témoignage de Martin Morel, Master QEP juin 2024

Témoignage de Martin Morel, Master QEP juin 2024

La FEP, Federation of European Professional Photographers, décerne plusieurs fois par an le titre de MQEP, Master Qualified European Photographer, qui est la plus haute distinction pour récompenser l'excellence des photographes. Martin Morel, qui a reçu ce titre lors de la session de juin 2024, nous partage son expérience.
Qu'est-ce qui t'a poussé à aller chercher le MQEP ? 

Dès le début de ma carrière les titres de QEP et Master QEP me faisaient rêver, j’ai passé beaucoup de temps sur le site de la FEP à regarder les dossiers primés. 

En 2017, suite à un projet personnel en photographie réalisé en Tanzanie, je me lance dès mon retour dans l’aventure du QEP avec donc un dossier de 12 images à constituer. C’est à ce moment que j’ai mesuré l’exigence et l’excellence attendue par les jurys de ce concours. Il ne suffit pas d’avoir de très belles photos, tous les paramètres sont pris en compte : la technique, l’esthétisme, l'homogénéité, l’ordre dans lequel les images seront présentées, les formats et la qualité d’impression, etc. Bref un beau cocktail qui nécessitera un investissement en temps et en énergie conséquent. 

En juillet 2017, j’obtiens du premier coup mon QEP dans la catégorie Wildlife, et devient le premier français à l’obtenir dans cette catégorie, nous sommes seulement 14 à l’avoir dans toute l’Europe. 

Les années passent et de plus en plus le Master QEP me trotte dans la tête, j’en parle à mes proches, je me rends compte que j’ai envie mais aussi un peu peur…c’est du très lourd comme concours. Il y a aussi de la frustration de ne pas “optimiser” mes photos personnelles déjà réalisées avec de grandes expositions par exemple. L’envie de faire des projets personnels est là mais c’est vague. Je consulte régulièrement mon amie Sophie Bourgeix qui est ma référence en matière de projets personnels mais malgré nos échanges je bloque et ne trouve pas de réponses à mon “quoi où quand comment”. 

Puis durant une formation en octobre 2022, le sujet projets personnels revient sur le tapis avec Sophie B et Franck Boutonnet et là tout s’accélère, je comprends alors que je dois lâcher prise avec toutes ces questions que je me pose, simplement repartir boitier à la main sans vouloir tout maîtriser. Ils me posent un ultimatum de 3 semaines pour réserver un voyage et que je parte à nouveau seul à l’aventure…

Quelle est l'histoire de ton dossier ? 

En janvier 2023 je pars seul au Botswana et au Zimbabwe dans une nouvelle aventure, sans me mettre de pression, simplement me faire plaisir et ramener des photos originales d’animaux sauvages. Bien que j’ai 2 ou 3 images en tête, le reste sera uniquement de l’improvisation sur place. Sur instagram les stories de mon voyage sont épinglées et donc consultables, j’ai essayé de partager cet incroyable expérience. Une fois le voyage réalisé, j’ai besoin de laisser reposer les photos, c’est seulement quelques mois plus tard que je commence à trier et revoir les photos. Je décide de ne rien publier sur les réseaux même si j’en ai très envie. Les mois passent car forcément mon activité de Portraitiste (et de papa) occupe une grande partie de mon temps. 

En fin d’année 2023 je refuse l’idée de ne rien faire à nouveau de ces images et donc je me rends sur le site de la FEP pour voir le calendrier, et découvre que la prochaine session du MQEP aura lieu en juin, ça parait loin mais réellement c’est demain… Je réouvre donc ma sélection de photos préférées qui contient environ 500 photos et je commence petit à petit à faire des sélections parmi les sélections. Cela prend vraiment beaucoup de temps, tous les jours j’essaie de me poser dessus.

Quels ont été les principaux défis à relever ?

À ce moment là je partage mon projet MQEP avec aucun collègue, seulement avec ma compagne Aline (photographe également) qui va alors avoir un rôle déterminant, dans la sélection finale des photos elle me tiendra tête sur certaines images que je ne voulais pas conserver. C’est difficile quand on a vécu un voyage comme celui-ci de se détacher du côté affectif, il y a forcément certains moments et certains animaux qui m’ont plus marqué, mais pour ce concours place à l’esthétisme avant tout. J’accepte ses conseils avisés et je dois lui faire confiance, puis surtout ses choix étaient gagnants… Ce n’est pas simple de réunir 20 photos pour un tel concours, mais dans mon cas j’avais vraiment beaucoup de photos et donc de la matière à exposer. Au fur et à mesure que je travaillais sur mon dossier, je saisissais encore plus que pour obtenir ce prestigieux titre je devais être perfectionniste sur tous les détails et ne pas laisser le moindre doute me desservir. 

Une fois que j’ai obtenu ma sélection finale, j’ai consulté mon amie Mathilde Magne pour avoir son avis sur l’ordre de l’exposition que nous avions établi avec Aline. Et à priori nous avions bien bossé, malgré quelques ajustements le dossier prend tout son sens et les images se répondent très bien. J’apporterai un traitement final pour harmoniser la colorimétrie afin que l’ensemble soit homogène, je sais que cela donnera de la force au dossier final. J’ai consulté ensuite Franck Lecrenay (Responsable français auprès de la FEP) et Pierre Delaunay (3x MQEP) ils sont tous les deux jurys à l’international et leurs avis et conseils sont précieux.

C’est déjà le mois de mai et il me reste qu’un mois pour tout envoyer en Autriche, après avoir longuement hésité et réalisé des essais d’impression, je choisis un papier Fine Art Hahnemühle, bien qu’il soit très fragile, son rendu des textures est incroyable et je sais que ce point là est aussi important. Étant Ambassadeur chez Laminamarc, c’est donc naturellement eux qui ont apporté la touche finale à mon dossier, une impression avec un papier d’exception sur un support rigide en dibond. Le résultat est tout simplement incroyable et à la hauteur de mes attentes…mille mercis ! Mon dossier  est arrivé quelques jours avant la date limite et il a été jugé le dimanche 9 juin. 

J’ai tellement laissé une énergie dans ce projet, je ne réalisais pas si c’était “vrai” ou pas une fois l’annonce des résultats effectuée. Puis cerise sur le gâteau, j’ai été le seul durant cette session à avoir obtenu ce titre de Master QEP, la plus haute distinction européenne en photographie. 

Il faut tout simplement croire en ses rêves !

Atelier photo du MQEP 

 
©️ Christian Schörg