Portrait Normand - Franck et Lydie LECRENAY

Régions

DERNIERE MINUTE

Les résultats des MPPF 2022 sont en ligne

11/2022 — En savoir plus

Congrès des métiers de l'image 2023 : la billetterie est ouv...

07/2022 — En savoir plus
Portrait Normand - Franck et Lydie LECRENAY

Portrait Normand - Franck et Lydie LECRENAY

Franck Lecrenay, c’est notre geek ! Il a toujours une solution, une astuce pour vous débloquer quand vous ne savez plus sur quelle touche appuyer sur lightroom ou photoshop et est, depuis quelques années, un des formateurs incontournables en la matière.
Il fait partie de cette génération de photographes qui ont appris le métier tout jeune, en apprentissage dès l’âge de 15 ans. Motivé, il parcourait 18 kms en vélo pour aller apprendre la photographie bénévolement, en stage chez un photographe de Vimoutiers. 

Après 12 années comme salarié dans un magasin Phox, il décide de s’installer à Sées où il reprend l’activité d’un photographe qui partait à la retraite. Sa femme, Lydie, auxiliaire de puériculture en maternité, fait alors le sacrifice de lâcher son métier pour le seconder et leur affaire tourne bien car ils auront jusqu’à 6 employés, deux magasins et couvriront pas moins de 1000 mariages !

Passionné par l’informatique, il est le premier à passer le pas du numérique en 1990 pour abandonner totalement l’argentique en 2004.
Il  est attaché aux bases de la photographie et pointilleux sur les règles qui la composent. 5 fois récompensé pour le Portraitiste de France dont un Excellence Major, Master QEP en 2015, il est à l’origine du concours des Médailles de la Photographie Professionnelle Française (MPPF). On fait appel à lui régulièrement au niveau européen pour juger les QEP et MQEP, the Photographer of the Year et a été juge lors de la coupe du monde en 2021.

Aujourd’hui, Franck et Lydie sont installés à Condé-sur-Sarthe dans un beau studio de 120m2 où ils se spécialisent dans les portraits d’enfants et de famille, les reportages d’entreprise, le scolaire et la formation des photographes professionnels.
Et quand il a besoin de s’échapper de son quotidien, il parcourt le bitume des circuits automobiles et photographie tous les ans les 24H du Mans.