REPRISE DES ACTIVITÉS ET DÉCONFINEMENT PROGRESSIF MAI - JUIN 2021

Évènements

DERNIERE MINUTE

RÉSULTATS DU CONCOURS PORTRAITISTE DE FRANCE 2021

10/2021 — En savoir plus

MÉDAILLES DE LA PHOTOGRAPHIE PROFESSIONNELLE FRANÇAISE 2021

08/2021 — En savoir plus
REPRISE DES ACTIVITÉS ET DÉCONFINEMENT PROGRESSIF MAI - JUIN 2021

REPRISE DES ACTIVITÉS ET DÉCONFINEMENT PROGRESSIF MAI - JUIN 2021

Analyse des annonces gouvernementales et décryptage du décret du 7 juin 2021
Comme vous le savez, depuis le lundi 3 mai a été mise en place une levée progressive des restrictions en vigueur pour faire face à l’épidémie de COVID-19 sur le territoire métropolitain.

décret n° 2021-541 du 1er mai 2021.

Annoncée par le Président Emmanuel Macron le 28 avril au cours d’une conférence de presse, la seconde phase de ce déconfinement progressif a débuté ce mercredi 19 mai 2021, conformément au décret n°2021-606 du 18 mai 2021.

La troisième phase débute dès le 9 juin 2021  et a été prévue au décret n°2021-724 du 7 juin 2021.

Cet article sera mis à jour au fur et à mesure des étapes du déconfinement et de la levée des restrictions.

Dans cet article, nous détaillerons au fur et à mesure les changements qu’induit cette stratégie de déconfinement pour les professionnels de l'image. Comme vous le savez, la situation devrait ensuite évoluer le 30 juin prochain avec un nouveau décret, que nous ne manquerons pas de décrypter pour vous.

Pour vous aider à respecter le  protocole sanitaire renforcé, mis en place par le gouvernement, nous avons mis à jour notre GUIDE SANITAIRE SPÉCIFIQUE AUX MÉTIERS DE L’IMAGE, que vous pouvez télécharger ici
 
 
CHANGEMENTS PRINCIPAUX A PARTIR DU 9 JUIN 2021

Le couvre-feu passe de 21h00 à 23h.
A 23h, tous les particuliers doivent être rentrés chez eux, les commerces et home-studio doivent fermer leurs portes et les professionnels doivent avoir quitté le domicile de leurs clients.

Seules les prestations à destination des professionnels qui le nécessitent pour des raisons logistiques (retour de votre lieu d’exercice, durée de la prestation, horaire de l’événement, etc.) ou artistiques (prises de vue nocturnes) peuvent être maintenues. Nous vous recommandons de vous organiser pour finir vos prestations à 23h dans la mesure du possible.

Tous les déplacements professionnels entre 23h00 et 6h00 doivent être dûment justifiés. Munissez-vous de l’attestation de déplacement dérogatoire spécifique au couvre-feu  
https://media.interieur.gouv.fr/attestation-deplacement-derogatoire-covid-19/, d’un justificatif de situation professionnelle (carte d’artisan, carte de presse, avis de situation SIRENE, etc.), et du document justifiant le caractère nécessaire et lié à votre activité de votre déplacement (contrat ou devis signé, convention, ordre de mission, etc.).

Rassemblements en extérieur : la limitation des rassemblements dans l’espace public reste à 10 personnes. Les rassemblements entre professionnels ne sont pas soumis à cette limite de nombre, à condition que les autres mesures sanitaires soient respectées (gestes barrières, distanciation, etc.)

Ouverture des commerces, studios, home studios, et reprise des activités à domicile entre 6h et 23h. La réouverture d’autres établissements ERP comme les restaurants et cafés, les salles à usage multiple en configuration assise (salles des fêtes, salles polyvalentes, etc.) et la reprise d’un certain nombre d’activités culturelles et sportives permet d’envisager une reprise de la plupart des activités des métiers de l’image.
 

DÉCRYPTAGE DES MESURES ACTUELLEMENT EN VIGUEUR

Dans ce chapitre, l’ensemble des mesures présentées sont régulièrement mises à jour. Elles s’appliquent donc à l’heure où vous lisez ces lignes. 

Cas des prestations en studio, home-studio et au domicile du client

Les commerces ERP dont l’activité était non autorisée durant le confinement pouvant à nouveau ouvrir, l’ensemble des studios et commerces de photographie peut à présent accueillir ses clients particuliers.

Toutefois, cet accueil doit se faire dans le plus strict respect du protocole sanitaire renforcé, mis en place par le gouvernement. Les commerces et studios en libre accès doivent définir et afficher leur jauge d’accueil maximale. Cette jauge sert également de repère pour définir la taille des groupes que vous pouvez accueillir en studio et home-studio. Le principe général est de prévoir une superficie minimale de 4 m2 par client ou groupe de personnes vivant sous le même toit (2 adultes maximum par groupe).

Pour savoir comment calculer votre jauge maximale, reportez-vous au GUIDE SANITAIRE SPÉCIFIQUE AUX MÉTIERS DE L’IMAGE.

Les activités au domicile du client, ou dans un lieu tiers loué ou mis à disposition pour l’occasion, peuvent également reprendre. Respectez les mesures de précaution sanitaire propres aux activités en déplacement (voir guide).
Attention, comme précisé ci-dessus, le couvre-feu reste appliqué entre 23h00 et 6h00 du matin. Il faut donc quitter le lieu des prestations à destination des particuliers au plus tard à 23h00 et se munir des justificatifs nécessaires pour rentrer à votre domicile.

Cas des séances en extérieur

Il est autorisé d’organiser des séances en extérieur avec les particuliers, à condition de respecter la limitation de regroupement fixée à 10 personnes dans l’espace public (cette limitation en nombre ne concerne pas les rassemblements entre professionnels).
Dans tous les cas, pour réaliser ce type de séance, choisissez un lieu dégagé à distance des passants, gardez une bonne distanciation avec vos clients et ne leur faites ôter le masque que rapidement pour la prise de vue. 

Nous ne pouvons pas vous garantir que vos clients ne puissent être verbalisés pour non port du masque dans les espaces où le port du masque est obligatoire par arrêté préfectoral.

Pensez également à vérifier régulièrement les arrêtés préfectoraux pris dans la zone où vous exercez, car des restrictions supplémentaires peuvent s’appliquer aux espaces publics et/ou à certains commerces et établissements ERP, dans les départements où le virus circule encore activement. 

Cas des mariages / PACS et autres événements familiaux et/ou amicaux (baptêmes, anniversaires, etc.)

Les rassemblements festifs dans la sphère privée, où le port du masque est plus aléatoire, constituent des lieux favorisant la diffusion du virus. Il convient à cet égard de les limiter autant que possible, et de veiller à y appliquer les gestes barrières. La recommandation de prudence reste ainsi de ne pas se rassembler en intérieur dans un contexte festif à plus de 6 personnes d’ici l’été, et de se tester avant de se retrouver, tel que proposé par le Conseil scientifique.  Il est recommandé aux prestataires et aux participants de réaliser un test en amont et au plus près de la célébration, puis 7 jours après le mariage. La réalisation de ces tests en doit en aucun cas engendrer un allègement des règles sanitaires.

En ce qui concerne les fêtes de mariage qu’il ne serait plus possible de reporter, elles devront se tenir autant que possible dans des espaces extérieurs, et respecter les horaires de couvre-feu et les protocoles sanitaires en vigueur (notamment protocole traiteur et restauration).

Les capacités d’accueil pour les cérémonies en mairie et dans les lieux de culte ont été augmentées. Désormais, on peut occuper 1 emplacement sur 2.

Les salles des fêtes, salles polyvalentes (ERP Type L) et les chapiteaux, tentes et structures (ERP Type CTS) pourront accueillir (en configuration assise uniquement) 65% de leur capacité (plafond de 5000 personnes, utilisation du pass sanitaire au-delà de 1000 personnes).
Pour les parcs et jardins, notamment de domaines ou châteaux, la configuration assise et debout est possible, dans le respect des gestes barrières.

Les repas assis sont possibles en extérieur et en intérieur selon les règles fixées dans le protocole traiteurs ou, le cas échéant, dans le protocole restaurants et hôtels restaurants (consommation en extérieur avec une jauge de 100% de la capacité ERP, consommation en intérieur possible avec une jauge de 50% de la capacité ERP, tables de 6 personnes maximum). Il n'est toujours pas possible d'organiser un vin d'honneur 'ambulatoire'.

Dans les établissements de type hôtels et restaurants, les mariés peuvent organiser leur repas de mariage en respectant les règles suivantes :

  • pas de configuration debout ;
  • tablées de 6 personnes maximum ;
  • port du masque obligatoire lors des déplacements.

Le port du masque et les gestes barrières doivent être respectés sur les pistes de danse, lesquelles ne peuvent être installées qu’en extérieur ou sous chapiteaux sans parois (hors ERP CTS donc). Elles doivent fermer à l’heure du couvre-feu. 

Le couvre-feu reste appliqué entre 23h00 et 6h00 du matin. Il faut donc quitter le lieu de la prestation au plus tard à 23h00 et se munir des justificatifs nécessaires pour rentrer à votre domicile. Les convives doivent avoir regagné leurs lieux de couchage à l'heure du couvre-feu.

Le gouvernement a préparé un Protocole Sanitaire spécifique pour les organisateurs et professionnels du mariage. Celui-ci est consultable sur ce lien.

En plus des mesures générales, il détaille les règles complémentaires relatives aux photographes et vidéastes:
Pour les animateurs de Photobooth:
Avant l’évènement:
- Désinfection de la cabine.
- Limiter les accessoires.
- Prévoir du gel hydroalcoolique à proximité du photobooth.
- Affichage des règles sanitaires à respecter.
Pendant la prestation:
- Limiter le nombre de personnes dans le photobooth
A la fin de l’évènement:
- La reprise du matériel est effectuée dans l’idéal par les mêmes professionnels qui ont procédé à la livraison. Le port du masque et des gants est obligatoire.
- L’ensemble est désinfecté immédiatement.

Pour les photographes et vidéastes:
Avant l’évènement:
- Privilégier les rendez-vous en visioconférence. 
- Limiter les séances en présentiel. 
- Pour les séances de couple, privilégier l’extérieur. 
Pendant l’installation / la préparation des mariés:
- Se tenir au maximum à distance. 
- Port du masque obligatoire. 
Pendant les photos de groupe:
- Veille au respect des gestes barrières durant les photos de groupes. 

Le protocole spécifie que chaque entreprise intervenante est responsable de la mise en œuvre et du respect du protocole relevant de son activité. Chaque prestataire, durant la réalisation de sa prestation, devra rappeler les règles sanitaires de façon régulière aux invités présents lorsque cela s’avère nécessaire. Le non-respect de ces règles par les invités pourra entraîner l’arrêt de la prestation. 

Cas des photos scolaires

Même si la finalité des photos est la vente à des particuliers (familles), c’est avec le responsable de l’établissement que vous passez un contrat pour pouvoir intervenir dans son établissement. Les photos scolaires ou en crèche ne sont pas interdites par le décret, même s’il peut exister des restrictions locales supplémentaires et/ou des recommandations différentes faites par les académies/rectorats. Dans la mesure où le responsable de l’établissement est d’accord pour vous accueillir et que vous respectez scrupuleusement les consignes sanitaires de l’établissement, vous pouvez maintenir vos prestations scolaires.

Cas des employeurs

Si vous employez une ou plusieurs personnes au sein de votre entreprise, vous devez mettre en place un certain nombre de mesures que nous avons détaillés dans notre Guide Sanitaire Spécifique aux Métiers de l'Image. Le Gouvernement a également un protocole national, que vous pouvez consulter ici.


Article mis à jour le 09/06/2021