Chargement...

Semaine de l'apprentissage dans l'artisanat

Évènements
Semaine de l'apprentissage dans l'artisanat

Semaine de l'apprentissage dans l'artisanat

L’emploi ne se fait pas sans l’artisanat et l’artisanat ne peut se faire sans l’apprentissage ! C’est dans cet état d’esprit qu’a lieu du 31 janvier au 7 février 2020 la deuxième édition de la « Semaine de l’apprentissage ». Pour lancer cet évènement, le président de la CNAMS, Bernard STALTER, s’est rendu à Albi dans le Tarn pour porter haut et fort la voix de l’apprentissage.

Article CNAMS.

En France, le chômage baisse et l’apprentissage progresse. Une coïncidence ? Non. Pour Bernard STALTER, c’est avant tout le fruit d’un travail de fond engagé avec le gouvernement qui a pris toute la mesure de l’importance de l’artisanat pour le marché de l’emploi.

Au 30 juin 2019, la France comptait 458 000 apprentis, un record et les chiffres poursuivent leur progression, preuve d’un regain d’attractivité pour le secteur artisanal. L’assouplissement du parcours d’apprentissage contribue à cette embellie, il est dorénavant possible de s’y engager jusqu’à 29 ans, contre 25 auparavant.

Cette progression marque aussi la fin d’une stigmatisation de l’apprentissage.

« Lapprentissage nest plus perçu comme une voie de garage, cest devenu une voie royale, une voie vers lemploi » déclare le président de la CNAMS, Bernard STALTER, rappelant que 80 à 90 % des jeunes qui s’engagent dans l’apprentissage trouvent un emploi.

Les résultats s’apprécient avant tout sur le terrain.

Ce mercredi 29 janvier, Bernard STALTER a ainsi rendu visite à deux d’entreprises artisanales incarnant les valeurs de l’apprentissage, dont la manufacture Poterie d’Albi, avant d’aller à la rencontre des apprentis de l’Université régionale des métiers et de l'artisanat à Cunac (URMAC). Doté de deux centres de formation, le département du Tarn a enregistré une hausse de 8 % du nombre d’apprentis en un an alors que l’évolution au niveau national est en moyenne de 4 %. L’occasion pour Bernard STALTER d’affirmer que l’artisanat est un vrai levier de croissance et un symbole de vitalité pour les territoires ruraux.

Le secteur confirme un peu plus sa reprise mais du travail reste à accomplir car près de 700000 emplois restent non pourvus dans le monde artisanal. Dès lors, soutenir l’apprentissage revient à soutenir l’emploi et, par ricochet, à apporter une réponse concrète au financement des retraites...

Poursuivons le travail, valorisons l’apprentissage et notre métier de Photographe

Vous désirez prendre un apprenti ? Vous désirez des informations ? Contactez notre déléguée sur enseignement@ffpmi.eu